hk

publier le 5 janvier 2020

L’analyse des allocations budgétaires sectorielles montre que la part allouée aux secteurs sociaux (Education, Santé, Agriculture, Eau et Assainissement) représente globalement 46,76%

- La part du budget consacrée au secteur de la santé est de 14,61% en deçà de l’engagement de 15% contenu dans la Déclaration d’Abuja de 2001.
- La part du secteur de l’éducation quant à elle représente 23,29% pour un engagement de 20% pris au forum mondial sur l’éducation à Dakar en 2000. Le taux d’allocation est au-delà de l’engagement, démontrant ainsi un effort de la part du Gouvernement de réaliser le droit à l’éducation pour tous. Toutefois, il devra veiller à ce que cette situation se maintienne dans le cadre de l’exécution du budget.
- La part du secteur agricole représente 8,86% pour un engagement pris à Maputo en 2003 d’allouer 10% du budget national au secteur agricole. Ce taux qui est en deçà de l’engagement interpelle le Gouvernement à allouer plus de ressources à ce secteur en vue de booster la production agricole nationale, Par ailleurs, prenant en compte l’engagement du Gouvernement d’allouer 0,5% de son PIB pour le secteur de l’eau et de l’assainissement, il ressort des analyses que 0,82% du PIB réel a été consacré au secteur soit 1,95% du projet de budget 2020. Toutefois, il devrait réaffirmer cet engagement au niveau de l’exécution budgétaire.
- La part du projet de budget, gestion 2020 au secteur de la sécurité représente 13,34%. Cette proportion constitue un effort considérable du Gouvernement comparativement aux années antérieures, au regard des défis sécuritaires actuels auxquels fait face le pays.
- La part du budget prévue pour être transférée aux collectivités territoriales représente 48,461 milliards de FCFA soit 1,94% du projet de budget 2020. Ce taux traduit la faible place accordée par le Gouvernement au financement des collectivités territoriales, en dépit, des engagements pris dans le PNDES d’accorder d’ici à 2020 une part de 15% du budget de l’Etat au financement des collectivités.

Herman Doanio, Chercheur, Directeur du Centre d’études et de recherche appliquée en Finances publiques (CERA-F. P). Extrait de sa communication au centre national de presse Norbert ZONGO sur " loi de finances 2020 : analyse citoyenne des priorités, les forces et les faiblesses du budget de l’Etat 2020 ".

>> Notre équipe

Newsletter

Proverbe Le vivre ensemble

« Il est malheureux que les gens ne voient que les différences qui les séparent. S'ils regardaient avec plus d'amour, ils discerneraient surtout ce qu'il y a de commun entre eux, et la moitié des problèmes du monde seraient résolus. " (Paulo Coelho) »