hk

Publié le 21 janvier 2021

C’est un parterre d’hommes et de femmes de médias de la région du Nord qui a bénéficié le 22 décembre dernier d’un workshop (atelier de formation) à Ouahigouya dans le cadre de la mise en œuvre du Projet « promotion du dialogue inter-religieux et du vivre-ensemble (Pro_dive) ». Cette rencontre a pour but de mieux outiller les journalistes avec les concepts liés au vivre-ensemble et à la cohésion sociale.

C’est avec le visage illuminé par une journée de travail enrichissante que les journalistes de la région du Nord ont achevé leur atelier de formation le 22 décembre dernier à Ouahigouya. Au total, c’est une trentaine de participants et participantes qui ont suivis les formations. Web-activistes, journalistes, communicateurs, ont participé à cette session en vue de produire des émissions de qualité sur le vivre-ensemble et la cohésion sociale. Dans sa déclaration liminaire, Aristide O. KOURAPOGO appelait les journalistes à prêter une oreille attentive aux enseignements qui leur seront donné au coup de l’atelier. L’abbé Gabriel KINDO, responsable du Dialogue inter-religieux au sein du diocèse de Ouahigouya, formateur a relevé dans sa communication que les religions en tant qu’institutions sont déjà régis par des textes, elles ne font pas de dialogue, ce sont les individus qui les animent et qui ont le devoir de créer et d’entretenir le dialogue. Pour lui, il est impérieux que les pratiquants et leurs responsables puissent connaître leur religion et celle des autres.
Pour OUEDRAOGO Abdoulaye Joseph, Chargé de projet Pro_dive, « on peut noter que les objectifs ont été atteints car à la fin de cet atelier, des engagements liés à la production d’émission ont été pris par les participants. Et les belles productions validées par les Voix modérées sera soutenue par le projet ».
Des microprogrammes, des table-ronde, des magazines, des interviews… sont autant de genres journalistiques proposés par les hommes de médias à l’issue des échanges. En rappel, Pro_dive est financé par le Royaume des Pays – Bas et est porté par un consortium tripartite constitué de l’Union Fraternelle des Croyants de Dori (UFC – Dori) qui assure le chef de file, du Centre Diocésain de Communication de Ouahigouya (CDC) et de l’Association pour le Développement des Communautés Villageoises (ADCV). Il a une durée de deux ans. Camille OUEDRAOGO.

>> Notre équipe

Newsletter

Proverbe Le vivre ensemble

« Il est malheureux que les gens ne voient que les différences qui les séparent. S'ils regardaient avec plus d'amour, ils discerneraient surtout ce qu'il y a de commun entre eux, et la moitié des problèmes du monde seraient résolus. " (Paulo Coelho) »