hk

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Koulibaly repose désormais à Korhogo. Il a été enterré dans la stricte intimité familiale après l’hommage des siens.
Difficile séparation ce jour à Korhogo ! En effet, l’inhumation de l’ex-Premier ministre ivoirien a eu lieu ce jour juste après la prière de 13 heures à Korhogo dans le caveau familiale dans la stricte intimité. La pléiade de personnalités qui ont tenu à rendre un ultime hommage au Premier ministre a senti peser la séparation ultime.
Ils sont nombreux les personnalités qui ont versé des larmes au stade de l’ultime séparation. Le ministre des Transports, Amadou Koné au bord des sanglots déclare à son frère désormais inerte. "Difficile de me faire à l’idée que tu es parti, pour toujours. Toi mon aîné, mon homonyme, mon patron, mon modèle, mon inspirateur, mon complice de tous les jours... Quel choc !" a déclaré, le ministre des Transports juste avant la mise en terre de feu Amadou Gon.

Qui est Gon Koulibaly ?
Fils de Gon Coulibaly, député sous la présidence de Félix Houphouët-Boigny, Amadou Gon Coulibaly est issu d’une famille sénoufo très impliquée dans la politique du pays. Son arrière-grand-père, Péléfero Gbon Coulibaly, était en effet, le chef suprême des Sénoufos et un proche du premier président du pays, Félix Houphouët-Boigny.
Après avoir étudié au lycée moderne de Dabou (sud-ouest de la Côte d’Ivoire) puis en prépa au lycée Jean-Baptiste-Say de Paris, il obtient un diplôme d’ingénieur à l’École des travaux publics de Paris en 1982 et du Centre des hautes études de la construction de Paris en 1983.
Amadou Gon Coulibaly commence sa carrière en tant qu’ingénieur de la direction et contrôle des grands travaux (DCGT) en 1983. Il y est recruté par Antoine Cesareo. Durant cette période, il rencontre Alassane Ouattara.
En 1990, alors que ce dernier devient Premier ministre, il intègre son cabinet. Il tient depuis cette période une relation privilégiée avec l’actuel président de la République. Au sein du cabinet, il est conseiller technique du président et il est chargé des programmes d’ajustement sectoriel, des entreprises publiques et des projets d’investissements publics dont le gisement gazier de Foxtrot. À la fin du gouvernement de Ouattara en 1993, il revient à la DCGT en tant que directeur adjoint.

Il est transplanté du cœur en 2012.
Le 10 janvier 2017, il est nommé Premier ministre par le président de la République, Alassane Ouattara.
Après avoir renoncé à briguer un troisième quinquennat, Alassane Ouattara le désigne, en mars 2020, candidat du RHDP à l’élection présidentielle de 2020.
En mai 2020, Coulibaly est évacué vers la France pour suivre des examens médicaux, en particulier une coronarographie et se faire poser un stent. Il est ensuite opéré une seconde fois en juin. Hamed Bakayoko assure l’intérim. Son absence est initialement estimée à plusieurs semaines mais se prolonge jusqu’à son retour dans le pays, le 2 juillet. Six jours plus tard, le 8 juillet, il meurt à la suite d’un malaise survenu pendant le Conseil des ministres.
Une éventuelle troisième candidature du président sortant, ou celles du vice-président Daniel Kablan Duncan, du secrétaire général de la présidence de la République Patrick Achi, ou encore celle du ministre de la Défense Hamed Bakayoko, sont évoquées pour le remplacer.

Détail des mandats et fonctions
Au gouvernement
• 19 juillet 2017 – 8 juillet 2020 : Premier ministre, chef du gouvernement, ministre du Budget et du Portefeuille de l’État
• 10 janvier 2017 – 8 juillet 2020 : Premier ministre, chef du gouvernement
• 11 avril 2011 – 10 janvier 2017 : ministre d’État, Secrétaire général de la Présidence de la République
• Janvier 2006 – février 2010 : ministre de l’Agriculture
• Mars 2003– décembre 2005 : ministre d’État, ministre de l’Agriculture
• Août 2002 – mars 2003 : ministre de l’Agriculture
À l’Assemblée nationale
• Décembre 2011 – 8 juillet 2020 : député de Korhogo
• 2 avril 2001 – 8 juillet 2020 : maire de Korhogo
• 26 novembre 1995 – 10 décembre 2000 : député de Korhogo
Au Rassemblement des républicains
• Septembre 2017 – 8 juillet 2020 : premier vice-président du RDR
• Mars 2006 – septembre 2017 : secrétaire général délégué
• Février 1999 – mars 2006 : secrétaire général adjoint
• Juillet 1995 – février 1999 : secrétaire national chargé du Développement économique
• Juillet 1995 – 8 juillet 2020 : membre du comité central et du bureau politique
Camille OUEDRAOGO .

>> Notre équipe

Newsletter

Proverbe Le vivre ensemble

« Il est malheureux que les gens ne voient que les différences qui les séparent. S'ils regardaient avec plus d'amour, ils discerneraient surtout ce qu'il y a de commun entre eux, et la moitié des problèmes du monde seraient résolus. " (Paulo Coelho) »