hk

La nouvelle est tombée comme le ravage d’une bourrasque dans un champ de céréales presqu’à terme. L’ex chancelier des Ordres burkinabè, le colonel Djerma a passé l’arme à gauche dans la nuit du 11 au 12 juin 2020 à l’âge de 87 ans. Il bénéficiait d’une retraite tranquille et bien méritée avant que sa santé ne se détériore ces jours-ci.

Le regretté Mamadou Djerma ( source Burkina24.com)
L’on se souvient encore de cet homme le teint noir, grand de taille, qui pesait de sa présence à l’occasion des cérémonies solennelles du pays.
Il a dirigé la Grande chancellerie du 25 avril 1996 au 19 juillet 2015 après un passage au conseil économique et social (CES) en 1995.
Incorporé dans l’armée coloniale en 1951, Mamadou Djerma a acquis au fil des ans, les grades de capitaine (1967), chef de bataillon (1972), colonel (1981) avant de prendre sa retraite en 1989.
Durant sa carrière militaire, il a dirigé le Prytanée Militaire du Kadiogo (1971), le groupement d’instruction des Forces Armées Voltaïques à Bobo-Dioulasso (1972), le 3è Régiment d’infanterie Commando à Bobo-Dioulasso (1976-1980).
De 1980 à 1982, il a été Chef de la Division Opérationnelle de l’État-major des Forces Armées Voltaïques et Secrétaire Général du Ministère de la Défense Nationale de 1982 à 1983.
Conformément à un décret signé par le Président du Faso, Michel Kafando, le 19 juillet 2015 et lu à la RTB Télé, le 20 juillet 2015, le regretté colonel a quitté la Grande Chancellerie. Il a été remplacé à la tête de la Grande chancellerie des ordres burkinabè par le Colonel André Rock Compaoré, officier des forces armées nationales à la retraite. Il est Commandeur de l’Ordre National Voltaïque et Grand-Croix de l’Ordre National. Camille OUEDRAOGO.

>> Notre équipe

Newsletter

Proverbe Le vivre ensemble

« Il est malheureux que les gens ne voient que les différences qui les séparent. S'ils regardaient avec plus d'amour, ils discerneraient surtout ce qu'il y a de commun entre eux, et la moitié des problèmes du monde seraient résolus. " (Paulo Coelho) »