hk

Coupure de ruban par les premiers responsables du ministère de la Culture

La 03ème édition du Salon international de prêt-à-porter africain de Ouagadougou (S.I.P.A.O) va se dérouler dans quelques jours. Pour mieux apporter un éclairage sur son déroulement au public, une conférence de presse a eu lieu ce vendredi 06 décembre 2O19 au jardin de l’unité africaine. Cette édition qui se déroule du 14 au 23 décembre 2019 à la Place de la nation de Ouagadougou a pour thème : << prêt-à-porter Artisanal, matière première local, transformation, création, conquête des marchés et emplois >>.

Présidium
Il y aura la sape d’Afrique de l’Ouest sous toutes ses formes. C’est la substance du message des animateurs de la conférence de presse du vendredi 6 décembre 2019. Le SIPAO tiendra toutes ses promesses, foi de ces derniers. Les objectifs de ce salon de la coupe, de la couture et du stylisme sont entre autres, créer un cadre de concertation multisectoriel de la mode et de valorisation du prêt-à-porter, accueillir des centaines d’acheteurs professionnels, améliorer la création de mode, valoriser l’innovation dans la mode africaine.
Idé MAVA pendant son discours
Ce salon est ouvert à tous les créateurs de mode évoluant dans le domaine du prêt-à-porter. Ces 10 jours de salon auront pour point fort, le défilé de mode d’ouverture pour donner un avant-gout des créations aux participants, des expositions ventes du prêt-à-porter artisanal, des panels d’échanges sur le thème choisi, entre les créateurs, les distributeurs et les professionnels du domaine. L’apothéose c’est le défilé de mode de clôture d’habit à base de pagne tissé, notamment le Faso DANFANI. A la question de savoir combien de pays participent à ce salon ? Ide MAVA promoteur de ce salon est modeste mais une modestie qui cache peu les ambitions qu’il a pour réussir ce challenge. " Il y a pour le moment trois pays à savoir la COTE D’IVOIRE, LE NIGER et bien sûr le BURKINA FASO ", confie-t-il modestement avant de revenir à la charge pour inviter toute la population de Ouagadougou à se déplacer massivement du côté de la place de la nation. " L’accès est libre et gratuit. Vous pouvez venir voir les œuvres de vos stylistes et créateur de mode, afin d’en finir avec les tenues, les sacs et les chapeaux importés pour ne citer que cela… ", ajoute-t-il. A cette veille de fête qui ne veut pas se négliger, comme diraient les jeunes branchés. Fulbert ZEMBA.
Publié le 7 décembre 2019.

>> Notre équipe

Newsletter

Proverbe Le vivre ensemble

« Il est malheureux que les gens ne voient que les différences qui les séparent. S'ils regardaient avec plus d'amour, ils discerneraient surtout ce qu'il y a de commun entre eux, et la moitié des problèmes du monde seraient résolus. " (Paulo Coelho) »