hk

FIBO 2019

Les lampions se sont éteints

Mr le Gouverneur de la Région du Haut-Bassin

La Foire Internationale de Bobo-Dioulasso (FIBO) a été déclarée close ce Samedi 06 Avril 2019 sur le site de la Semaine Nationale de la Culture (SNC). C’est dans une ambiance festive qu’elle s’est tenue durant cette semaine qui a donné du tonus au monde des affaires dans la capitale économique du pays.
André OUATTARA, Président du comité d’organisation

La Foire Internationale de Bobo-Dioulasso qui était prévu du 30 Mars au 06 Avril est à sa fin. Activités foraines, remise d’attestation aux participants, animation culturelle, discours, proclamation des résultats et remise des prix ont ponctué cette édition du reste riche en sons et lumières.
Toute chose à une fin malgré le bien être qu’il puisse procurer. Aussi, il fallait se faire à l’évidence que la FIBO était bien finie. Le discours de clôture officielle de la Foire a été prononcé par le Gouverneur de la région des Hauts-Bassin, Antoine Atiou. Pour lui, cette manifestation est à saluer : « je voudrais à la clôture de la 7ème Edition de la FIBO, remercier les organisateurs parce que la FIBO de cette année a tenu toutes ses promesses malgré ce contexte économique assez difficile, ils ont su mettre les petits plats dans les grands pour que nous puissions vivre une FIBO de taille ; parce que cette année nous avons vu des exposants qui sont venu de l’intérieur comme de l’extérieur du Burkina et pratiquement les exposants sont satisfaits des bonnes affaires qu’ils ont pu réaliser à l’occasion de cette FIBO ». Motif de satisfaction aussi pour le président du comité d’organisation, André Ouattara. Des obstacles n’ont pas manqué mais il se réjoui d’avoir fait partie des artisans de cette Foire du début jusqu’à la fin. « La satisfaction c’est d’avoir pu réaliser cette 7ème Edition. Comme j’ai l’habitude de le dire, au départ les gens n’y croyaient pas, ils ne croyaient pas à la possibilité de réalisation d’une telle manifestation par le secteur privé ; c’est des gens de bonnes volonté qui ont voulu s’associés pour réaliser cette manifestation au bénéfice de la ville de Bobo-Dioulasso, de la région et de l’Afrique et surtout de la sous-région, donc il y’a eu satisfaction de ce côté, de fait de voir que tous les pays de la sous-région sont représentés ici ; et lorsque je vois les gens qui sont en joie, qui viennent dans la cours de la SNC pour faire des rencontres, pour acheter aussi, même pour s’épanouir pendant quelques jours, ça me fait plaisir ; et je pense que nous rendons service à la population de la ville de Bobo-Dioulasso et d’ailleurs », a-t-il tenu à préciser. Selon lui, plus de 300 exposants ont pris part à cette foire car 400 attestations ont été distribuées. Le rendez-vous est pris pour l’Edition à venir avec le thème : « De la politique de la normalisation qui est vecteur de conquête des marchés à l’exportation des produits agro-alimentaires en Afrique ». Il s’agit là de répondre à une problématique d’actualité. En effet, lorsque les producteurs, les opérateurs, les acteurs de l’agro-alimentaire ne se conforment pas aux normes internationales de qualité, ils ne peuvent pas être compétitifs sur le marché international. Des travaux de sensibilisation sont prévus à cet effet. Une nuit culturelle des lauréats a marqué la fin de la FIBO 2019 à la place publique Tiéfo Amoro.

Amélie Christelle Sanon depuis Bobo-Dioulasso pour www.lesoleil.bf.

>> Notre équipe

Newsletter

Proverbe Le vivre ensemble

« Il est malheureux que les gens ne voient que les différences qui les séparent. S'ils regardaient avec plus d'amour, ils discerneraient surtout ce qu'il y a de commun entre eux, et la moitié des problèmes du monde seraient résolus. " (Paulo Coelho) »